Blog

Nouvelles du Forum International

Lorsque l’on regarde le développement du mouvement des écoles Waldorf dans le monde, on constate la régularité de sa croissance et de son expansion sur tous les continents. Aujourd’hui le nombre d’écoles dépasse le millier, celui des jardins d’enfants est de plusieurs milliers et plus grand encore celui des écoles publiques ou privées du monde entier qui intègrent dans leurs directions pédagogiques des éléments de la pédagogie Waldorf.

Il est  à noter qu’aucun organe centralisateur ne pilote les fondations de ces écoles, de ces jardins d’enfants lesquelles relèvent entièrement de l’initiative d’une ou plusieurs personnes sur le terrain. Ces institutions n’apparaissent que là où œuvrent des individus désireux de les voir naître. On en trouve partout, certaines sont perchées à plus de 3000 m de hauteur dans la Cordillère des Andes, d’autres sont dans les quartiers les plus pauvres d’Afrique du Sud, d’autres en bordure de désert ou au cœur de villes tentaculaires….Certains pays connaissent une progression exponentielle du nombre des écoles (La Hongrie, la Chine etc…), d’autres voient cette progression stagner. Les situations sont toutes différentes les unes des autres.

Devant le multiplicité des écoles et les formes les plus diverses qu’elles prennent en fonction du lieu où elles naissent, des contextes juridiques, économiques, sociaux, particuliers à chaque pays, le besoin de déterminer les critères de base de cette pédagogie est devenu incontournable. Pour pouvoir faire ce travail, il y a nécessité à ce qu’un groupe international de pédagogues Waldorf de tous les pays se réunisse régulièrement afin de cultiver une conscience mondiale de l’état du mouvement, de ses besoins, de ses attentes. Un tel groupe existe : c’est le Forum International ou Conférence Internationale, anciennement nommé Cercle de la Haye.

Ce cercle n’est en aucun cas un organe directeur, qui pilote d’une quelconque manière l’ensemble du mouvement. C’est un cercle d’une quarantaine de pédagogues, chacun représentant un pays, qui portent et développent ensemble une conscience du mouvement mondial et, sur la base du partage de leurs perceptions, cherchent ensemble à développer une conscience aussi fine que possible des besoins de notre temps.

Quels sont les tâches de ce cercle ?

  • Tout d’abord établir les critères qui caractérisent une école Waldorf à part entière et par extension d’une école qui intègre des éléments de la pédagogie Waldorf. Ensuite établir et publier une liste de tous les établissements accrédités. Dans ce travail, le Forum International laisse le champ libre aux fédérations lorsque celles-ci existent. Par contre il se charge des accréditations des écoles situées dans des pays qui n’ont pas de fédération.
  • Travailler sur des éléments propres à la culture de notre temps qui influent profondément sur le comportement des êtres humains en général et des enfants en particulier (par exemple l’influence du numérique dans le développement de l’enfant qui est un phénomène mondial) et de chercher une réponse globale, propre à l’esprit qui anime le mouvement Waldorf.
  • Organiser, favoriser l’émergence d’événements qui regroupent les pédagogues et les partenaires pédagogiques (par exemple organisation du congrès mondial de la pédagogie Waldorf tous les 4 ans ou encore actuellement, la coordination des fêtes du 100ème anniversaire de la pédagogie Steiner dans le monde).

Pour venir à bout de cette tâche, le Forum International collabore étroitement avec d’autres cercles internationaux comme :

  1. IASWECE qui est l’Association Internationale pour la Petite Enfance. Ce cercle est aux jardins d’enfants du monde entier ce que le Forum international est aux écoles.
  2. La section pédagogique du Goetheanum qui œuvre au développement des fondements anthroposophiques de la pédagogie Waldorf
  3. Les Amis de la Pédagogie Steiner (Freunde der Erziehungskunst) . Depuis une quarantaine d’année, cette association, récolte des fonds qu’elle redistribue aux écoles et initiatives qui se trouvent dans des situations économiques difficiles (en 2017, elle a drainé et redistribué 4,1 millions d’euros dans 289 projets situés hors des frontières de l’Allemagne). Elle favorise, organise les échanges internationaux de jeunes bénévoles soucieux de se mettre au service du mouvement des écoles à travers une année de service civique.

Le Forum qui se réunit deux fois par an a travaillé du 15 au 18 novembre à Dornach. À l’ordre du jour se trouvaient les points suivants :

  1. Élaboration d’une charte de l’éducation à l’ère du numérique.

Il nous apparaît toujours plus clairement que la déferlante du numérique appartient à notre culture et comme toute impulsion, elle ne doit pas être aveuglément combattue, mais tout d’abord acceptée et comprise. En d’autres termes, s’opposer à la digitalisation ne sert à rien, elle fait partie intégrante de notre monde. Plus encore, elle peut être considérée non pas comme un obstacle au développement, mais au contraire comme une chance, à condition bien sûr de se donner les moyens de maîtriser l’outil et de développer les qualités morales qu’il exige de ceux qui l’utilisent.

Ce premier constat nous amène à réfléchir ensemble à la rédaction d’une charte de l’éducation dans le monde numérique. Cette charte -en cours d’élaboration- veut réaffirmer les valeurs éducatives qui favorisent l’éclosion des forces de créativité de l’enfant, et encourage à l’élaboration d’une méthodique d’introduction du numérique respectueuse des stades de développement de ce dernier.

2. Le centième anniversaire de la pédagogie Steiner.

Dans ce domaine, il s’agit de communiquer sur un mouvement de dimension mondiale. Il ne s’agit pas d’utiliser cet anniversaire pour faire de la réclame et remplir les écoles, mais de dire au monde que nous existons et de rendre compréhensibles les motifs de notre existence. L’école Waldorf répond à un besoin de notre temps et nous nous devons de le faire savoir…

3. Le suivi de la liste des écoles Waldorf du monde entier.

Certaines nouvelles sont bien tristes, comme la fermeture de la plus vieille école anglaise, et d’autres bien réjouissantes comme la création de nouvelles écoles dans les coins les plus reculés du monde.

Le Forum International se réunira de nouveau à l’Ascension à Édimbourg pour poursuivre son travail.

Si vous parlez Anglais ou Allemand, n’hésitez pas à visiter le site internet à l’adresse suivante : https://www.waldorf-international.org/internationale-konferenz/.

Philippe Perennès

La France est membre du Forum International depuis de nombreuses années. Franz Klockenbring, Isabelle Ablard-Dupin et Henri Dahan ont successivement occupé ce poste de représentant. Philippe Perennès a été coopté en novembre dernier.