Blog

Communiqué de presse du 26 août 2018, suite à l’article du Monde Diplomatique

La Fédération – Pédagogie Steiner-Waldorf en France souhaite réagir à l’article paru dans le Monde Diplomatique le 26 juin 2018 écrit par Monsieur Jean-Baptiste Malet intitulé « L’anthroposophie, discrète multinationale de l’ésotérisme » (lien vers l’article).

Cet article présente une image partielle, caricaturale voire erronée de la Pédagogie Steiner-Waldorf en France, et nous souhaitons, par ce communiqué, rétablir la vérité sur plusieurs points.
Tout d’abord, contrairement à ce qui est suggéré dans cet article et qui présente les initiatives issues de l’anthroposophie comme les filiales d’une multinationale, la Fédération – Pédagogie Steiner Waldorf en France n’agit sous la hiérarchie d’aucune structure supérieure. Dans les caractéristiques essentielles de la pédagogie Waldorf issue du cercle international pour une pédagogie Steiner-Waldorf, “le mouvement pédagogique constitue un réseau international au sein duquel les différentes structures sont autonomes et forment des réseaux au niveau local, régional, national et international, de manière collégiale, amicale et politique”.
La Fédération – Pédagogie Steiner-Waldorf en France rassemble à ce jour 22 structures pédagogiques, dont sept disposent d’un agrément de la Protection Maternelle et Infantile (PMI), et sept autres bénéficient de contrats auprès de l’Éducation Nationale (EN). Lorsqu’une structure pédagogique se réclamant de la pédagogie Steiner-Waldorf souhaite être affiliée à notre Fédération, nous nous assurons dès lors qu’elle réponde d’une part aux exigences nationales (sécurité, hygiène et projet pédagogique), d’autre part aux exigences de notre charte qualité.

Une pédagogie au service de la société et de l’engagement pour le monde

Les écoles Steiner-Waldorf sont des lieux d’innovation pédagogique au service de la société et en aucun cas des “pôles où germinent une contre-société”. Comme indiqué sur notre site internet, l’objectif de la pédagogie est de permettre l’épanouissement aussi large que possible de toutes les potentialités intellectuelles, artistiques, manuelles et corporelles de l’enfant. C’est cet épanouissement qui permet la confiance en soi nécessaire pour s’engager pleinement dans le monde et pour le monde.
Les résultats obtenus par la pédagogie Steiner-Waldorf dans le monde entier depuis près de 100 ans maintenant le démontrent pleinement : après une scolarité au sein d’une École Steiner-Waldorf, la plupart des élèves se présentent à des examens nationaux comme le baccalauréat et obtiennent d’excellents résultats. Diverses études sur le devenir des anciens élèves, notamment dans les pays où la pédagogie est particulièrement développée comme l’Allemagne ou les pays scandinaves ne révèlent aucune tendance à constituer des “contre-sociétés”, bien au contraire. Il suffit pour s’en convaincre de prendre connaissance de la liste – non-exhaustive – des anciens élèves devenus des personnalités publiques, parmi lesquelles on trouve un Prix Nobel de Médecine, des artistes mondialement reconnus ou encore des hommes politiques.

Des méthodes pédagogiques au service du développement de l’enfant

Concernant la pédagogie Steiner-Waldorf, l’auteur qualifie la spirale de l’avent de « cérémonie initiatique » avec des accents de rituels occultes, motivé par une dimension religieuse. La réalité est tout autre : la spirale de l’avent est un simple événement festif permettant aux enfants de se relier à la période hivernale. Elle n’est en aucun cas animée d’un motif religieux. Dans les écoles Steiner-Waldorf, il existe diverses fêtes qui peuvent prendre des formes variées selon les cultures ou structures où elles se déroulent, elles ont en commun le fait qu’elles visent exclusivement un objectif pédagogique. Avec les 100 ans de la pédagogie Steiner-Waldorf dans le monde en 2019, différentes communications viseront à présenter cette diversité d’application (visualiser le film Waldorf-100).

En finir avec les accusations de secte

Les établissements affiliés à la Fédération Pédagogie Steiner-Waldorf en France sont inspectés régulièrement par les pouvoirs publics qui ne font pas état d’une “pédagogie sectaire”, sans quoi ces établissements auraient bien évidemment été fermés.
Nous rappelons par ailleurs que, suite aux visites de contrôles dans tous nos établissements, de la maternelle au secondaire diligentées par Monsieur l’inspecteur général Daniel Groscolas en 1999, Monsieur Jack Lang, alors ministre de l’Éducation Nationale, avait confirmé dans un courrier du 24 juillet 2001, que ces contrôles « n’ont pas révélé de pratiques à caractère sectaire » et « en avait informé Monsieur Alain Vivien, Président de la Mission Interministérielle de lutte contre les sectes qui en pris bonne note » (Courrier reçu par la Fédération Pédagogie Steiner-Waldorf du Ministre de l’Education, Monsieur Jack Lang, en date du 24 juillet 2001).

En conclusion, nous remettons en question le sérieux de l’enquête menée par M. Malet lorsque nous constatons que, plutôt que d’entrer en contact avec nous ou l’un de nos établissements, il a préféré tirer ses « exemples » de l’école du Domaine du Possible qui n’est pas un établissement affilié à la Fédération – Pédagogie Steiner-Waldorf en France.
Pour toutes les questions concernant les fondements de la Pédagogie Steiner-Waldorf, la Fédération se tient à la disposition de toute personne – parent, journaliste ou autre – qui souhaiterait obtenir plus de renseignement ou mener une enquête de qualité.

Guy Chaudon, Président de la Fédération

En réponse à cet article, vous pouvez également lire :