Accueillir chaque enfant
comme une personne unique
Accueil  |  Actualité  |  La pédagogie Waldorf  |  Témoignages  |  Formation des enseignants

Ecoles Steiner-Waldorf,
une pédagogie ouverte sur le monde


Bébé Zen
Juillet-août-septembre 2012

Les écoles Steiner-Waldorf accueillent dans le monde 250 000 enfants. En France, 2 300 élèves sont scolarisés dans 20 écoles et jardins d'enfants. Marion Vogel, parent d'élève, revient sur leur pédagogie originale, humaniste et respectueuse de l'enfant.

Bébé Zen : Depuis quand existe l'école Steiner Waldorf et sur quelle idée maîtresse repose-t-elle ?

Marion Vogel : Fondées en Allemagne après la Première Guerre mondiale, les écoles Steiner Waldorf existent en France depuis plus de 75 ans. L'idée maîtresse est de proposer un développement de toutes les intelligences de l'enfant, dans un climat de confiance, de respect et d'ouverture sur le monde. Ainsi sont développées de façon équilibrée et en interrelations étroites l'intelligence cognitive ("penser"), les compétences artistiques et créatives ("sentir") et les compétences artisanales et pratiques ("vouloir").

Bébé Zen : À quel âge les enfants peuvent-ils être inscrits dans cette école ?

Marion Vogel : Selon les écoles, les cursus peuvent aller de la maternelle appelée "jardin d'enfants" au baccalauréat, donc de 3 à 18 ans environ. À Avignon, un groupe pour tous petits s'ouvre à la rentrée 2012/2013. Ce groupe accueillera des enfants dès 2 ans et demi.

Bébé Zen : Quelles sont les activités pratiquées dans les jardins d'enfants ?

Marion Vogel : Les jardins d'enfants proposent de vivre des expériences multiples et riches à travers le jeu, souvent libre, les contes, les rondes, les mouvements, les rythmes, les couleurs, les sons, le chant. La semaine est aussi rythmée par des activités régulières. À Avignon, mon fils faisait du pain tous les lundis, du dessin les mardis, de l'eurythmie (matière spécifique d'art du mouvement) les jeudis et de la peinture les vendredis.

Bébé Zen : Quelles sont les méthodes de l'école ?

Marion Vogel : Les écoles sont de taille humaine et la pédagogie se fonde sur divers principes. Un même professeur principal accompagne normalement sa classe pendant les 5 à 8 premières années et enseigne les matières principales les matins par périodes approfondies de 3 semaines.
Il travaille en relation avec les parents. L'enseignement se veut vivant et les élèves sont toujours amenés à vivre, sentir et observer avant de chercher à comprendre ou à théoriser.
Les matières sont abordées de façon interdisciplinaire et les approches cognitives, artistiques et pratiques alternent. De nombreux projets pratiques sont mis en œuvre pour donner du sens aux apprentissages scolaires et développer l'esprit d'initiative et le sens social : échanges linguistiques, séjours à la ferme, création de micro entreprises, réalisation de films ou de théâtre, projets humanitaires, etc. Deux langues étrangères sont enseignées dès le CP...

Bébé Zen : Comment sont évaluées les études ?

Marion Vogel : Durant tout le premier cycle, un même professeur principal connait et suit de près ses élèves. Cela lui permet d'évaluer exactement où se trouve chacun de ses élèves dans sa progression. Il rédige des commentaires et des encouragements sur les travaux.
Les élèves réalisent toutes les 3 semaines et pour chaque période d'enseignement approfondi, un "cahier de période" soigneusement illustré, qui est un outil important pour l'apprentissage et pour l'évaluation du travail.
Les professeurs sont en constantes interrelations entre eux et avec les parents pour mener à bien leurs missions d'évaluation et de suivi.
Parce que les notes ne sont qu'un reflet partiel des connaissances de l'enfant, elles sont remplacées, pour le cycle primaire, par un rapport trimestriel présentant un portrait de l'enfant et de son comportement.
À partir du collège, l'adolescent ayant acquis une maturité suffisante pour ne pas conditionner l'acquisition des connaissances à l'obtention d'une note, des bulletins sont alors plus fréquents et un système de notation classique est introduit.
En toute fin de parcours, les élèves réalisent un traditionnel "chef d'œuvre", qui est un travail individuel sur un sujet original et libre : réalisation manuelle ou artistique, littéraire, scientifique, technique ou sociale.
Il comporte une partie pratique, une étude théorique et une présentation orale devant l'ensemble de l'école. C'est l'exercice ultime lors duquel chaque élève est amené à montrer les degrés de maîtrise et d'autonomie qu'il a atteints et à témoigner de ses aptitudes et résultats.

Bébé Zen : Enfin, pourriez-vous nous parler de la démarche qualité adoptée au sein de l'école Steiner Waldorf ?

Marion Vogel : Les écoles Steiner Waldorf ont des démarches qualité structurées et officielles. Au quotidien, est mise en place une grande démarche qualité inhérente au fonctionnement des écoles.
Sont également organisées des réunions pédagogiques hebdomadaires entre professeurs, lesquels travaillent en étroite interrelation.
Il y a des entretiens individuels et des réunions régulières avec les parents. Chaque projet amené à sa présentation finale est, à mon sens une démarche qualité qui renouvelle à chaque fois les engagements des professeurs et des élèves.
Les professeurs sont spécifiquement formés à la pédagogie Steiner-Waldorf durant un cycle de 3 ans et sont suivis par des tuteurs. Les parents sont souvent impliqués et très régulièrement invités. Ils ont naturellement un droit de regard et participent à la gestion des écoles.
Ils opèrent déjà simplement par leur présence une régulation qui tire les exigences vers le haut.





  Cliquez votre région


Les Sens de la Rencontre