Blog

LABschool Network – La recherche au service de la réussite éducative

logo-LSN-2

LABSCHOOL PARIS NETWORK (raconté par Céline Gaillard) 

La recherche au service de la réussite éducative :

Transformer l’éducation afin de répondre aux mutations sociales, culturelles, économiques et technologiques du XXIe siècle en favorisant les synergies entre tous les acteurs de l’écosystème éducatif (chercheurs, pédagogues, éducateurs, parents, représentants des pouvoirs publics, élus, associations, entreprises.

Compte rendu bref de la journée du 26 novembre 2016 qui avait lieu simultanément dans une dizaine de villes en France.

J’ai personnellement voulu et pu participer à la journée parisienne avec une trentaine de personnes d’âges différents liées à l‘enseignement et plus largement à l’éducation. Le thème central étant : APPRENDRE A APPRENDRE.

Nous avons travaillé en petits groupes avec des retours et des échanges tous ensemble.

Pour ces petits groupes de travail, il fut demandé à chacun d’écrire sur une grande feuille de papier le thème sur lequel il aimerait communiquer avec d’autres.

Après affichage et lecture des différentes propositions, chacun se détermina et alla dans un petit coin de la salle, à la rencontre des autres et du thème choisi :

  • Reconquérir le droit de rêver et d’espérer
  • Créer un espace de parole et de représentation partagée en cas de conflits et quels sont les outils?
  • Regagner la confiance : chacun est partie prenante de l’organisme école-entreprise
  • Dans l’école « pas d’enfant difficile », changer le regard, tout est possible
  • Etre entrepreneur de sa vie : donner confiance aux enfants
  • Espoir et vision : chercher des moyens concrets d’agir
  • Abolir les hiérarchies entre les disciplines
  • Instaurer des ateliers de créativité mais attention à la propagande marchande avec des adolescents.
  • Vers une vision partagée de l’éducation entre parents et professeurs
  • Cultiver la confiance et l’espoir
  • Activer les réseaux sociaux localement
  • Reconnaître les bienfaits d’une éducation positive où la créativité et le «potentiel créatif» sont mis à disposition et à contribution
  • La «reliance» ou comment se relier à soi-même : relaxation, méditation, contemplation
  • La position artistique, quelle est-elle et quelles facultés permet-elle de développer : l’ouverture, l’observation, la concentration, la réflexion et la création avec un parfum subtil de liberté

J’ai pu proposer le thème de la «spiritualité laïque» que je travaille en ce moment en vue de la publication d’un essai. Les échanges étaient très intéressants et surtout très ouverts.

Les groupes de l’après midi entre intervenants, enseignants, parents, grands parents autour du sujet de la place de l’école dans la cité furent aussi très riches. Il fut question

  • Des écoles hors contrat par choix (voir Anne Coffinier, présidente de la «Fondation pour l’école»).
  • De remettre l’école au centre de la cité et d’utiliser les locaux scolaires, libres en soirée pour des actions artistiques, manuelles ou autres, danse, expression corporelle, théâtre, musique…,
  • D’introduire dans l’école des professionnels du milieu artistique et manuel – voir association « Le geste de la main ».

La journée était très conviviale avec des personnes du milieu éducatif de tous âges et des échanges fluides.

Les objectifs de ce réseau d’ «Ecoles Laboratoire» : des élèves épanouis.

  • l’élève au centre du dispositif pédagogique, actif pour la construction de son avenir
  • une école soucieuse de la transmission des connaissances et des compétences
  • une école ouverte sur la société avec ses différences sociales, culturelles…
  • des pratiques pédagogiques innovantes,
  • une formation des enseignants à de nouveaux outils pédagogiques,
  • un accompagnement des parents,
  • une mise en relation des acteurs éducatifs et des laboratoires de recherche et une évaluation des innovations pédagogiques;

Ce réseau est coordonné par Pascale Haag, maître de conférence à l’EHESS (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales), accompagnée d’un comité scientifique avec :

  • une rectrice, 6 enseignants-chercheurs
  • une chercheuse en neurosciences,
  • un responsable de master MEEF (Métiers Enseignement Education Formation)
  • un éditeur (Play Bac),
  • un directeur de laboratoire et président du European Institute of Education and Social Policies.
  • un conseiller éducation et ESR (Enseignement Supérieur et Recherche) auprès du président de la République.

Propositions de lecture : Cécile Ladjali, enseignante et romancière et Céline Alvarez, toutes deux praticiennes de l’éducation, Peter Gumbel « Ces écoles pas comme les autres A la rencontre des dissidents de l’éducation », Marcel Rufo, pédopsychiatre « Tu réussiras mieux que moi », Edgar Morin « Enseigner à vivre – Manifeste pour changer l’éducation ». Et un film de Clara Bellar sur l’école à la maison « Etre et Devenir ».

Séminaires EHESS « Education, Innovation, Société » : Le séminaire se propose d’explorer la notion d’innovation pédagogique, qui se trouve être au cœur des réflexions d’un nombre grandissants d’acteurs au niveau international et national.

Programme des séminaires de 17 h à 20 h (salle 8, 105 bd Raspail 75006 Paris) :

2 février 2017 : Introduction générale – Qu’est-ce que l’innovation pédagogique ? – avec François-Xavier Petit (école 42)

2 mars 2017 : David Istance (OCDE) – Les espaces d’apprentissage innovants

16 mars /2017 : Pascal Plantard (université de Rennes) – Histoire du numérique à l’école en France

30 mars 2017 : Manuela Piazza (Rovereto) – Évaluation de la pédagogie Montessori

20 avril 2017 : Kristján Kristjánsson (Birmingham University) – The pros and cons of positive education

4 mai 2017 : Franck Ramus (LSCP) – Comment organiser l’enseignement de manière à ce que l’enseignant ait une vraie valeur ajoutée?

18 mai 2017 : François Müller (DGESCO/DRDIE) – L’autre moyen de transformer l’école

1er juin 2017 : Fabienne Cazalis – Remédiation et pédagogie innovante – Clôture du séminaire

 

J’ai trouvé cette journée enrichissante et très stimulante.

J’ai aussi pu visiter dernièrement L’ECOLE DEMOCRATIQUE DE PARIS qui vient de démarrer. A suivre.

Céline Gaillard Janvier 2017